Groupe de travail du COP du CLEMI sur l'information aujourd'hui - Juin 2015

Où vont les médias ?
Publications clés 2014-2015

Fiche d'information - Auteur : Carole Hourt

Les évolutions technologiques et l'implication croissante des géants du numérique bouleversent la sphère médiatique. Quelles sont les mutations en cours ? Qu'est-ce qui change dans la consommation et dans la production de l'information ? Nous vous proposons de le découvrir à travers une revue de publications sur le sujet.

Vidéo, mobilité, réseaux sociaux : les tendances du côté des consommateurs

Le dernier Digital News Report (rapport annuel sur la consommation d'information en ligne) publié en juin 2015 par le Reuters Institute for the Study of Journalism, se fonde sur un sondage auprès de 20 000 personnes dans douze pays. Que nous apprend-il ? Tout d'abord, que la consommation de vidéos d'information est "la tendance la plus forte de ces derniers mois" et que "les appareils mobiles pourraient bien être considérés en 2016 comme le dispositif le plus important pour la consommation d'information en ligne" (Touré, Diane, "Les grandes tendances 2015 de l'info", Méta-Media, 23/05/2015).

Par ailleurs, même si la tendance est plus ou moins forte selon les pays, l'accès à l'information en ligne se fait principalement par les moteurs de recherche : 40 %, contre 27 % pour l'accès direct sur le site d'information et 21 % pour l'accès par les réseaux sociaux (Harmant Olivier, "L’info en ligne en France passe de plus en plus par les pure players et les réseaux sociaux", Frenchweb, 22/06/2015). Les réseaux sociaux sont pour le moment globalement minoritaires pour l'accès à l'information en ligne mais le partage d'information sur les réseaux croît de façon importante (Touré, Diane, ibid.), Facebook étant le plus populaire.

Les réseaux sociaux et les géants du Net à l'assaut des médias

Les éditeurs de presse sont de plus en plus dépendants de ces "infomédiaires" que sont les réseaux sociaux et les moteurs de recherche. Ces derniers ont multiplié les initiatives dans le domaine médiatique. Facebook, fort de sa place de réseau social dominant, a lancé en mai dernier une application mobile à destination des éditeurs de sites d'information, "Instant Article", assurant aux internautes un meilleur confort de consultation des informations d'actualité (moins de clics, moins de temps de téléchargement, ergonomie adaptée au mobile) (Smyrnaios, Nikos, "Instant Articles de Facebook : aubaine ou piège pour la presse en ligne ?", InaGlobal, 21/05/2015).

Un peu plus tôt dans l'année, Snapchat avait lancé "Discover" (janvier 2015), et au mois de juin, Apple a annoncé la sortie de son application mobile "News". Parmi les points noirs de cette tendance, figure la question de la transparence des données : informations sur les habitudes des lecteurs que peuvent recueillir les infomédiaires, absence de transparence sur les algorithmes qui mettent en avant certains contenus. (Piquard, Alexandre, "Les médias face au pouvoir des réseaux sociaux", Le Monde, 16/06/2015).

Face à ces offensives, les éditeurs de presse établissent avec les infomédiaires des relations de "coopétition", mi-compétitives (la bataille pour les revenus publicitaires associés aux contenus de presse ne se joue peut-être pas à armes égales...), mi-coopératives" (les éditeurs ayant l'espoir de trouver un nouveau lectorat). (Smyrnaios, Nikos, ibid.)

La vidéo en ligne toujours plus présente... Quid de la télévision ?

Si Facebook est le réseau social prédominant actuellement en matière d'accès à l'information des internautes, d'autres réseaux toutefois gagnent du terrain tels YouTube et WhatsApp (Piquard, Alexandre, ibid.). Le format vidéo s'impose. Facebook cherche à concurrencer YouTube avec son application Outplay. Twitter -moins utilisé par le grand public- a mis un pied dans l'univers du livestreaming vidéo. Il a lancé Periscope, qui permet de diffuser de la vidéo en direct ("Periscope : tous en direct", Médias le Mag, 22/04/2015), désormais concurrent de l'application Meerkat (Tang, Alicia, Touré, Diane, "Meerkat : pourquoi ça cartonne", Méta-Media, 25/03/2015). Ce type d'application pourrait devenir un outil de plus pour la production de contenus par les internautes ("Users generated content" ou UGC).

Quant à la télévision, qui reste un média de confiance pour les populations les plus âgées, elle cherche à se réinventer, notamment auprès des jeunes (Scherer, Eric, "La TV demain : 10 enjeux de transformation", Méta-Media n° 9, printemps-été 2015).

Une nouvelle génération de technologies pourrait faire prendre un virage à la télévision et à la vidéo d'information en général : celles de la réalité virtuelle (Scherer, Eric, "Réalité virtuelle : attention, un média nouveau est en train d'émerger", Méta-Media, 18/03/2015). Ces technologies sont au fondement du journalisme immersif.

Datajournalisme, "mojo", journalisme automatisé et autres formes d'écritures journalistiques

La pratique du datajournalisme est aujourd'hui ancrée dans la réalité de la production journalistique. Les données, et notamment les "Big Data" sont un défi pour les journalistes ("Les journalistes vont-ils se noyer dans le Big Data ?", Du Grain à moudre, France Culture, 10/03/2015) tout comme l'est l'arrivée de robots journalistes, ou "algorédacteurs", d'ores et déjà utilisés dans certaines rédactions pour traiter des informations factuelles (Berthier, Thierry, "Journalisme automatisé : algorédacteurs et métajournalistes", Huffington Post, 31/03/2015). On n'en est peut-être qu'aux débuts d'une révolution dans l'information. "Kristian Hammond, confondateur de la société Narrative Science [...] prévoit qu'en 2030, plus de 90 % des articles de presse seront produits par des algorédacteurs" (Berthier, Thierry, ibid.). Dans ce contexte, le rôle des journalistes pourrait évoluer vers celui de métajournalistes supervisant la collecte de données et l'orientation des algorithmes pour obtenir la tonalité souhaitée dans les articles.

A l'heure du numérique, de nombreuses contraintes et perspectives participent à la recomposition de l'univers des médias. S'agissant de la presse en particulier, on pourra lire avec intérêt le rapport Presse et numérique : l'invention d'un nouvel écosystème (juin 2015). Le sociologue des médias Jean-Marie Charon, auteur du rapport, revient sur ses constats dans une interview ("Numérique, aides, statuts... : la presse peut-elle se réinventer ?", InaGlobal, 04/06/2015). La presse, depuis plusieurs années déjà, cherche à innover, à offrir un contenu de qualité et à aider son public à lutter contre l'infobésité (mooks, sites d'information privilégiant le long format). La presse n'a pas dit son dernier mot ("Journalisme : la relève, les nouveaux médias, nouveaux supports, nouveaux formats", Le Secret des sources, France Culture, 06/2015).