Toute l'équipe de Dhagpo Bordeaux vous souhaite une année 2015 pleine de joie et de conscience.

Pour bien commencer l'année, quelques citations du Karmapa Thayé Dordjé, comme rappel utile...

Même les Bouddhas ont besoin d'enseignants. Il n'y a pas de Bouddha sans enseignant.

Nous pouvons dépendre d'un guide spirituel ou d'un ami spirituel pour nous guider sur notre chemin, mais au bout du compte, nous seul pouvons véritablement faire face à ce qui nous arrive, aux obstacles qui se présentent sur notre chemin.

Tout est état d'esprit.

Sans l'esprit, il n'y a pas de vie. Aussi, observer l'esprit de façon continue, encore et encore, est essentiel.

Aussi longtemps que nous protégeons l'esprit, la parole et le corps seront naturellement protégés.

Nous n'avons pas à vénérer, nous n'avons pas à idéaliser le Bouddha. Tout ce dont nous avons besoin est d'apprendre de son exemple, c'est là je pense le véritable refuge, car il n'y a pas de meilleur exemple que la façon dont il a parcouru le chemin.

En tant que pratiquants, nous sommes tous confrontés, à un certain degré, aux émotions, aux difficultés et aux obstacles que nous expérimentons dans nos vies. Sans véritablement y faire face, nous ne réaliserons jamais notre vraie nature.

De multiples façons, les conflits sont inévitables puisque nous vivons dans un monde en perpétuel changement ; ils font partie de notre vie. La façon dont nous entrons en relation avec eux, et dont nous y répondons, d'une manière violente ou non-violente, est essentielle.

Le Bouddhisme n'est pas une religion. Le Bouddhisme est une façon de vivre - c'est comme une science.

S'il y a bien une chose que l'histoire nous enseigne, c'est que la violence, quelle qu’elle soit, n’est bénéfique à personne, et va à l'encontre de nos qualités innées de sagesse et de compassion.

Bonne pratique à tous...

Comment Stream

2 years ago
0

Merci merci merci