DAMIEN SAEZ

Encore un jour se léve sur la planète France
Je sors doucement de mes rêves
Je rentre dans la danse comme toujours
Il est huit heures du soir
J'ai dormi tout le jour
Je me suis encore couché trop tard
Je me suis rendu sourd

Encore, encore une soirée où la jeunesse France
Encore, elle va bien s'amuser puisqu'ici rien n'a de sens
Alors on va danser, faire semblant d'être heureux
Pour aller gentiment se coucher mais demain rien ira mieux

Refrain :
Puisque on est jeune et con
Puisque ils sont vieux et fous
Puisque des hommes crévent sous les ponts
Et ce monde s'en fout
Puisqu'on est que des pions
Contents d'être à genoux
Puisque je sais qu'un jour nous gagnerons à devenir fous
Devenir fous, devenir fous...

Encore un jour se léve sur la planète France
Mais j'ai depuis longtemps perdu mes rêves
Je connais trop la danse
Comme toujours, il est huit heures du soir j'ai dormi tout le jour
Je sais qu'on est quelques milliards ? chercher l'amour

Encore, encore une soirée où la jeunesse france
Encore, elle va bien s'amuser dans cet état d'urgence
Alors elle va danser faire semblant d'exister
Qui sait ?
Si on ferme les yeux on vivra vieux

Refrain
Puisque on est jeune et con
Puisque ils sont vieux et fous
Puique les hommes crévent sous les ponts
Et ce monde s'enfout
Puisqu'on est que des pions
Contents d'être à genoux
Puisque je sais qu'un jour nous gagnerons à devenir fous
Devenir fous, devenir fous...

Encore un jour se léve sur la jeunesse france
J'ai perdu mes rêves, je connais trop la danse
Je sais qu'on est quelques milliards

Encore un jour se léve sur la planète France
Mais j'ai depuis longtemps perdu mes rêves
Je connais trop la danse
Comme toujours, il est huit heures du soir
J'ai dormi tout le jour
Je sais qu'on est quelques milliards

A chercher l'amour

Grosse colère du chanteur Damien Saez alors que les réseaux commerciaux ont refusé l'affiche de son concert. La photo ? qui illustre également son album J'accuse (sortie le 29 mars) ? est signée Jean-Baptiste Mondino. Qu'importe, elle présente "un caractère dégradant pour l'image de la femme, dans la mesure où elle apparaît nue et, qui plus est, dans un chariot de supermarché, donc comme une marchandise", lit-on dans la lettre adressée au chanteur.

Damien Saez répond par un long courrier très remonté. Extrait : "Alors que le vulgaire à outrance et les illégalités font rage sur chaque devanture et dans ces mêmes couloirs de métro, alors que nous vendons nos chairs, à tort et à travers, pour n'importe quel inutile qu'il faudra vendre aux enfants, alors que la femme n'a jamais été autant méprisée dans sa qualité d'être humain autre que celle d'être une chatte béante dans laquelle on refourgue tous les artifices du nouveau monde, voilà que les petits capos voient de l'outrage quand le féminisme est à son expression la plus pure."