Repère 4 : Quel message la juridiciton véhicule-t-elle face à la thématique de la culture du viol?

Quel message la juridiciton véhicule-t-elle face à la thématique de la culture du viol?

Théoriquement, il n'existe aucune loi condamnant la culture du viol, ce n'est pas pour rien qu'elle est omniprésente dans la société actuelle. Or, si cette culture se transforme en actes physiques vis-a-vis un autre individu, il faut s'assurer que les deux personnes soient consentantes afin d'avoir des rapports sexuels. Alors, c'est là qu'intervient le code criminel, car il existe plusieurs lois concernant le consentement sexuel (articles 150.1(1),154.1(2), 265(3), 273.1 et 273.2). Le consentement est primordial pour chaque relation sexuelle et peut être rompu durant la relation. Il peut s'exprimer de manière verbale ou par des gestes, mais l'absence de resistance n'équivaut pas à un consentement. De plus, il existe des consentements invalides. Lorsqu'un des deux individus ou les deux sont sous l'effet de substances nuisibles au jugement ce consentement n'est pas valide. Nous pouvons faire un lien avec les fameuses histoires de viols qui mettent en scène une personne faisant ingérer subtilement de la drogue à une seconde personne à des fins sexuelles. Les consentements sont aussi invalides lorsqu'une personne est en position d'autorité (exemple : patron, enseignant, directeur) ou lorsqu'il s'agit d'un abus de confiance (parenté).
Source pour la video : http://www.lapresse.ca/arts/medias/201410/26/01-48...

Source pour le texte : http://www.agressionsexuellemontreal.ca/lois-et-procedures/cadre-legislatif/code-criminel-canadien

Comment Stream