COMBIEN CA COUTE, UNE CAMPAGNE MUNICIPALE ?

Foodonomics

Les recettes des candidats : trois moyens de financer une campagne

Mener une campagne municipale demande de l'argent : il faut imprimer des affiches, des tracts, s'installer dans un QG de campagne... Comment font les candidats pour faire face aux frais?

Les recettes de campagne

Les candidats ont trois sources de financement :

  • Les dons privés. Ils ne peuvent être faits que par des personnes physiques. Le candidat ne peut recevoir plus de 4600 euros par donateur, et pas plus de 150 euros en cash.
  • Les financements des partis politiques. Sous forme de prise en charge directe de services.
  • L'apport personnel. Les candidats ou leurs colistiers peuvent apporter de l'argent personnel, généralement sous forme d'un prêt effectué pour la campagne.

Ils ne peuvent dépasser un certain plafond, calculé sur sur base du nombre d'habitants dans la commune.

Mais alors... si personne ne donne de l'argent au maire, il doit emprunter pour payer sa campagne tout seul ?

Non, car il y a des

remboursements

Si la liste fait 5% des voix au premier tour, l'état rembourse jusqu'à 50% du plafond (la somme totale autorisée pour la campagne). Si les dons, le prêt et les services du parti n'atteignent pas 50% du plafond, alors tous les frais de campagne sont remboursés par l'Etat.

En plus, les frais d'impression (affiches électorales, bulletins de vote et tracts) sont toujours remboursés par l'Etat aux candidats - même si la liste ne fait pas 5% des suffrages exprimés au premier tour.

PAr exemple, à Lille :
Les comptes de Martine Aubry

Martine Aubry se repose sur son parti et ses fonds propres. Aucun donateur !

Pour la campagne municipale de Martine Aubry, la maire de Lille se reposait sur deux sources de financement :

  • le PS, qui finance 66% des 204 125 € dépensés pour la campagne
  • et ses finances propres, puisqu'elle investit personnellement 31,5% de la somme, soit 134 345 €.
  • aucun donateur privé n'a contribué à sa campagne !
Les dépenses de campagne de Martine Aubry sont remboursées à plus de 50%.

Comme le total des dépenses de la campagne s'élève à 204 125 € (donc juste en dessous du plafond maximal, qui est de 208 052 €), l'état rembourse bien 50% du plafond, soit 104 026 €.

Après déduction des remboursements, la campagne coûte, à Martine Aubry et au PS, autour de 100.000 euros. Si le PS règle directement des factures de services et que c'est Martine Aubry qui perçoit le remboursement intégral, elle n'aura participé que de 30 319 euros.

Alix Hardy - ESJ spé web - 05.12.13

Comment Stream