Quand peut-on parler de violence psychologique et ou sexuelle dans une relation amoureuse ou sexuelle?

Dans la première chanson, Rihanna dénonce la violence qu'elle a subit à cause de son «amoureux» Chris Brown. Ce qui est intéressant c'est qu'elle dénonce aussi que, d'une certaine façon, les femmes aiment souffrir. On peut le constater dans ses paroles «I love the way it hurts» ou bien «I love the way you lie». Alors, elle est clairement contre les violences de toute sorte dans les relations amoureuses, mais elle aussi, plus discrètement, contre le fait que la personne qui subit la violence l'accepte. De plus, la vidéo qu'elle a fait avec Eminem résume bien le cycle de la violence. Un moment elle se fait battre, puis peu après l'homme offre des excuses, alors la personne qui a subie la violence garde espoir et reste en relation. Toutefois, la vidéo ne dépeint pas un portrait entier, car on ne voit guère à quel point cette situation est difficile pour la personne qui est victime de violence. Dans la deuxième chanson, nous pouvons assister à une des causes du problème que Rihanna prétendait dénoncer tantôt. Avec ses paroles du styles «Stip clubs and dollar bills», elle traite la femme comme un objet sexuel. De plus, ses vêtements et ses mouvements montre à quel point la femme est «sensé» exciter l'homme. Cela est très dangereux, car on se rend compte de plus en plus que les médias établissent des normes. Les garçons sont nourrient par une image de virilité et de dominance. Il en résulte que la femme et l'homme pensent que c'est normal d'avoir ce genre de relation, où le mâle domine.

Comment Stream

View Older Posts
2 years ago
0

Repère 2: l'analyse est détaillée et appuyée avec de bons exemples. Elle est clair et facile à comprendre et offre une bonne vission de l'ensemble de sa revue par rapport à la violence sexuelle.

2 years ago
0

Repère 3: l'analyse est plutôt complète et clôture bien la pensée objective des sexologues à propos du sujet. On contraste les relations saines et les relations violentes et stipule que c'est le droit de tous de se sentir en sécurité au sein de sa relation amoureuse.

2 years ago
0

Repère 4: l'analyse est approfondie et démontre bien comment la législature en place juge certaines actions comme étant criminelles ou pas. Elle donne des exemples d'articles du code de lois et un exemple d'évènement d'actualité pertinent.

2 years ago
0

Repère 4: le Thinglink est extrêmement bien présenté donc nous pouvons faire un survole rapide des informations rapidemment. Dans son texte, elle fait bien le tour de ce qu'est la violence sexuelle selon le code de loi et elle appuie son analyse avec des exemples récents et concrets.

2 years ago
0

Repère 2: L'analyse est très approfondie. L'auteur de ce texte a brillamment démontré que les personnes extérieures ont une responsabilité. De plus, il nous amène a réfléchir sur comment la personnalité d'une personne peut changer au fur et à mesure que la relation progresse.

2 years ago
0

Repère 3: L'analyse est ma foi très interessante. On nous apprend à quel point l'aspect sécurité est important dans une relation. De plus, il ne faut pas avoir peur d'exprimer ses idées face à un changement ou l'arrêt d'une activité (sexuelle).

2 years ago
0

Repère 3: La perception des sexologues est bien développée, puisqu'on utilise différents exemples (articles, site web, etc.) pour donner une vue d'ensemble sur le point de vue des sexologues. Ensuite, à travers la partie B (le texte écrit), on peut clairement comprendre la vue d'ensemble des sexologues, car le point de vue est expliqué clairement.

2 years ago
0

Repère 2: On peut voir deux différentes méthodes employées par la revue People pour aborder le thématique. Même si le texte explicatif (Partie B) ne parle pas beaucoup de la violence, l'information abordée est très pertinente pour comprendre la thématique. De plus, le ThingLink est concis et pertinent, donc on peut facilement voir l'ensemble du sujet.

2 years ago
0

Repère 4: Le texte nous offre un bon portrait de l'état des lois au Canada face à la violence. Les victimes de violence sexuelle et physique sont bien protégées par les lois. Des sanctions sévères sont imposées aux agresseurs.

2 years ago
0

Repère 1: Le travail sur ce repère développe quand même bien la thématique, puisqu'on retrouve beaucoup d'informations sur le sujet. Cependant, je trouve qu'il y a certains moments où on dévie du sujet ou de la thématique, comme dans l'explication dans la partie B.