L’Afrique en dansant

Les Africains découvrent la danse et la musique à leur naissance.

Ils travaillent toujours avec de la musique.

Importance de la culture orale en Afrique

Les Africains ont plus l'habitude de parler que d'écrire. Ils échangent des nouvelles et se réunissent autour de l'arbre à palabre. On y prend les décisions qui intéresse tout le village.

Au bord de la rivière, on se raconte les petites histoires du village ; on parle aussi des problèmes des uns et des autres (projet de mariage, etc.)

Au marché, on peut prendre des nouvelles de la famille, des récoltes, s'échanger des recettes de cuisine...

Pendant la journée

Les femmes, lorsqu’elles préparent le repas, pilent le mil en chantant avec leurs bébés sur le dos.

http://www.parcheminsdailleurs.com/burkina.html

Pendant les fêtes traditionnelles

Tout au long de sa vie, un africain participe au fêtes traditionnelles où on danse et on chante.

Le jour où les jeunes deviennent adultes, pendant la cérémonie d'initiation, les jeunes montrent au village réuni qu'ils connaissent les chants et danses qu'ils ont appris tout au long de leur jeunesse.

Le griot

Le griot raconte ses histoires en s'accompagnant d'instruments de musique, sous l'arbre à palabres. Il a une place importante dans le village parce qu'il transmet l'histoire des héros du pays, du village et de ses habitants, en chantant et en dansant le jour des grandes fêtes (mariages, enterrement, etc.). Le griot appartient à une classe à part ; on est griot de père en fils ou de mère en fille.

Trois instruments traditionnels

le tam-tam

Le tam-tam est le roi des instruments de musique. Il transmet des messages à des distances supérieures que à la voix humaine. Plus le son est fort et plus le message est important. Autrefois, il transmettait les ordres du roi.

Le balafon

C'est une sorte de xylophone.

Le mot vient des termes bala (l’instrument) et fon (sonne).

La kora

La kora est un instrument de musique à cordes africain.

http://peres-blancs.cef.fr/balafon.htm

Comment Stream