Plans sonores

Les nuances

« Dans les régions désertiques de l'Asie centrale retentit un chant russe ; on entend se rapprocher le pas des chevaux et des chameaux ainsi que la mélodie d'une chanson orientale. Une caravane traverse l'immensité de la steppe, escortée par un détachement de soldats russes. Son long parcours s'effectuera en toute sécurité.La caravane s'éloigne peu à peu. Les chants s'unissent en une seule harmonie dont les échos retentissent longtemps dans l'immensité de la steppe avant de mourir dans le lointain. »
Travail d’écoute : Comment la première phrase de ce programme se traduit-elle en musique ?
Correction : note tenue (violons) = horizon du désert (loin)
Thème 1 (clar.) = chant russe (+ reprise cors = loin)
Pizz = pas des chevaux/caravane
Thème 2 (cor anglais) = mélodie orientale (Carac. exotique par le son nasillard)
 La musique (à programme) est guidée par des éléments extra-musicaux (texte, tableau…).

Dans les steppes de l'Asie centrale

Compositeur : Alexandre Borodine né à Saint-Pétersbourg le12 novembre (31 octobre) 1833 et mort le 27 février (15 février) 1887 dans cette même ville, est un compositeur, chimiste etmédecin russe. Il est l'auteur de l'opéra Le Prince Igor et de ses célèbres Danses polovtsiennes.

Borodine construit son poème symphonique en illustrant musicalement quatre éléments principaux de l’argument : l’immensité du désert, les soldats russes, le mouvement de la caravane et les « indigènes ». L’ensemble est traité de manière à créer le mouvement de rapprochement et d’éloignement de cette caravane. La forme générale du poème symphonique l’exprime en étant construite sur un long crescendo-decrescendo. Les éléments sont exposés clairement, un à un, par des petits groupes d’instruments ou un instrument soliste, puis s’amplifient et se mêlent.

« Dans le silence des steppes sablonneuses retentit le refrain d’une paisible chanson russe. On entend aussi des chants de l’Orient, mélancoliques ;
on entend le pas des chevaux
et des chameaux qui s’approchent. Une caravane, escortée par des soldats russes, traverse l’immensité du désert.
Elle poursuit sans crainte son long voyage, s’abandonnant avec confiance à la garde de la force guerrière. Elle va plus loin, toujours. Les chants des Russes et ceux des indigènes se confondent. Peu à peu ils s’affaiblissent en s’éloignant, et ils finissent par se perdre dans le lointain désert ». C’est aussi l’occasion pour

Borodine d’exprimer dans une même œuvre sa double origine, russe par sa mère, et orientale par son père. Cette œuvre est l’une de celles qui contribuera le plus à sa notoriété. Il la dédie à Franz Liszt, père du genre du poème symphonique.

Borodine veille à laisser à l’auditeur le temps de percevoir les éléments successifs qu’il installe.Une fois le chant russe exposé, les cordes graves jouent, en pizzicato , un rythme régulier dont le balancement évoque le pas des chevaux et des chameaux.

Puis le cor anglais chante le deuxième thème, une mélodie ondulante au caractère oriental.Les quatre éléments musicaux étant installés, Borodine va ensuite créer la sensation de rapprochement. Le chant russe va être successivement repris, puis amplifié jusqu’à être puissamment joué par tout l’orchestre. La douceur de la phrase initialement entendue fait place à de lourds accents, soulignés par les cuivres, les timbales et de grands accords des violons. Les autres éléments disparaissent : le chant des soldats russes, tout proche, capte entièrement l’attention.

Le timbre d'un son est en quelque sorte la couleur du son.

Borodine superpose ensuite les deux thèmes, mêle le chant russe à la mélodie orientale. Habilement, il les a fait entendre clairement et permet ainsi à l’oreille de les percevoir tous deux distinctement.Il joue avec les quatre éléments, les orchestrant et les associant différemment, jusqu’à les faire « s’éloigner ». Le thème oriental disparaît d’abord, puis le chant russe apparaît par bribes. Il ne reste ensuite que le pas des chevaux et des chameaux et la pédale aiguë du désert. Borodine conclut son œuvre sur une dernière audition du chant russe, pianissimo , joué dans l’aigu par la flûte.

La polyrythmie

Dans certaine musiques, les rôles ne sont pas répartis de la même façon. Si on écoute de la samba jouée par les batucadas, on s'aperçoit qu'il n'y a pas de mélodie, mais seulement du rythme. Certains instruments posent la base du rythme en ostinato (ici surdo, ganza, agogo et caixa). Les autres (timbau, repique et cuica) se permettent quelques variations improvisée. Tous les instruments font des rythmes différents en même temps : c'est de la polyrythmie.

OBJECTIFS GÉNÉRAUX de la séquence
Percevoir et produire de la musique
L'élève apprend
- ce qui fait un style et découvre qu’il peut s’en emparer.
- à analyser son environnement sonore, à identifier les sources qui le constituent et en comprendre les significations.


Construire une culture
L'élève apprend
- à respecter la sensibilité de chacun
- que la création musicale aujourd’hui est à la croisée de diverses influences et traditions, dans tous les cas l’expression d’un contexte original et complexe.

PROJET MUSICAL
- Chant When the Saints Go Marching In
- Recréations rythmiques

  ŒUVRE DE RÉFÉRENCE
- Dans les steppes de l'Asie centrale ( Compositeur : Borodine

COMPÉTENCES VISÉES
Voix & geste- S'appuyer sur le contexte harmonique pour corriger son intonation
- Phraser son expression en fonction d’une intention
- Ecouter et coordonner son geste musical avec celui des autres
Styles- Comparer une musique à une autre
- Une musique dans différentes interprétations ou arrangements
- Une musique populaire et une musique savante
Domaine de la forme
- Ruptures de différentes natures
- Marqueurs récurrents
- Thème, variations
Domaine Temps & Rythme

- Tempi
- Binaire et Ternaire
- Formules rythmiques simples

Vocabulaire :
Thème, motif, section - Variation - Citation - Mélodie ornée - Soliste / chœur - Orchestre / petite formation - Arrangement - Tempi



  COMPÉTENCES ASSOCIÉES Domaine de la dynamique
- Différentes nuances (de pianissimo à fortissimo)
- Densité du son
Domaine Timbre & Espace
- la densité sonore


  Œuvres complémentaires
- Romance du Lieutenant Kijé : PROKOFIEV
- Prokofiev / Russian : STING

  Histoire des arts
Thématique « Arts, ruptures, continuités »
* L’oeuvre d’art et la tradition : ruptures (avant-gardes), continuités (emprunts, échos, citations)...