Le Marechal Pétain

Par Wendy L., Josephine C., Jennifer L. pour Mme. Diop-Tall

La Vie Personelle (Wendy)

Pétain est né à Cauchy-à-la-Tour (dans le département du Pas-de-Calais dans le Nord de France) en 1856. Son père, Omer-Venant, était agriculteur. Son grand-oncle, un prêtre catholique, le père abbé Lefebvre, avait servi dans la Grande Armée de Napoléon et avait dit Pétain les histoires de la guerre. Très impressionné par les histoires de son oncle, son destin a été déterminé. Pétain a rejoint l'armée française en 1876 et a assisté à l'Académie militaire de St. Cyr en 1887 et de l'École Supérieure de Guerre à Paris. Entre 1878 et 1899, il a occupé diverses garnisons avec les différents bataillons de chasseurs à pied – l'infanterie légère d'élite de l'armée française. Il a alterné entre le personnel et les affectations régimentaires. La carrière de Pétain a progressé très lentement, comme il a rejeté la philosophie de l’armée française de l'infanterie assaut furieux, affirmant au contraire que "la puissance de feu tue." Ses opinions étaient correctes pendant la première guerre mondiale. Il a été promu au grade de capitaine en 1890 et major (chef de bataillon) en 1900. Contrairement à de nombreux officiers français, il a servi principalement dans la France métropolitaine, jamais l'Indochine française ou tout les colonies africaines, mais il a participé à la campagne du Rif au Maroc. Comme colonel, il a commandé le 33e régiment d'infanterie à Arras de 1911; le jeune lieutenant Charles de Gaulle, qui a servi sous lui, écrivit plus tard que son "premier colonel, Pétain, lui a enseigné l'art du commandement." Au printemps de 1914, il a reçu le commandement d'une brigade (toujours avec le grade de colonel). Mais 58 ans et ayant été dit qu'il ne serait jamais devenu général, Pétain avait acheté une villa à la retraite.

Pétain était célibataire jusqu'à la soixantaine, et célèbre pour son coureur de jupons. Les femmes ont été dites trouver ses yeux bleus attrayant. Après la guerre, Pétain a épousé un ancien amant, « une particulièrement belle femme, » Mme. Eugénie Hardon (1877-1962), le 14 Septembre 1920. Hardon avait divorcé de François de Herain en 1914. Bien que le couple était trop vieux pour avoir des enfants, elle avait déjà un fils, Pierre de Herain, de son premier mariage. Ils sont restés mariés jusqu'à la mort de Pétain.

Après la seconde guerre de mondiale, le gouvernement provisoire dirigé de de Gaulle a jugé Pétain pour trahison. Vêtus de l'uniforme d'un maréchal de France, Pétain est resté silencieux grâce à la procédure après une première déclaration qui a refusé le droit de la haute cour de le juger. À la fin du procès de Pétain, les trois juges ont recommandé acquittement sur tous les chefs d'accusation. Le jury l'a déclaré coupable et l'a condamné à mort par une majorité d'une voix. En raison de son âge avancé, la cour a demandé que la peine ne soit pas exécutée. De Gaulle a commué la condamnation à la prison à vie en raison de l'âge de Pétain et ses contributions militaires dans la première guerre mondiale. Après sa condamnation, la Cour dépouillé Pétain de tous les grades militaires et les honneurs à épargner pour l'une distinction de maréchal de France.

Pétain est mort sur l'île d'Yeu le 23 Juillet 1951, à l'âge de 95, et est enterré dans un cimetière marin (Cimetière communal de Port-Joinville) près de la prison.

La Vie Militaire (Josephine)

Le Maréchal Pétain est né le vingt-quatre avril mille huit cent cinquante-six. Il est un général de France quand la première guerre mondiale. Avant, il était le ministre de guerre de France et après, il a devenu le Chef de l’État Français (1940-1944). Pendant la première guerre mondiale, il était l’héro nationale de France. En raison de ses efforts pendant la guerre, Président Lebrun a convenu Pétain le premier ministre de France.

Pétain est né à Cauchy-à-la-Tour. Son père était un fermier et son grand-oncle était une prête catholique et servir dans l’armée de Napoléon. Comme il est un enfant, les histoires de son grand-oncle lui inspiré et il a lié l’armée français en 1876. En 1877, il a assister a l’Académie Militaire de Sainte Cyr et l’école Supérieure de Guère en Paris. Entre 1878 et 1899, il a servi dans les bataillions de chasseurs à pied. En 1900, il avait devenu le Chef de Bataillon. Contrairement que les autres officiers dans l’armée, Pétain n’est pas servi a l’extérieur de le continent de France mais il était participé dans la campagne dans Morocco.

À la premier de la guerre, Pétain a conduit sa brigade a la bataille de Guise (1914). Apres, il était promu brigadier-général et commandant les six divisions dans la premier bataille de Marne. En octobre 1914, il était promu le commandant de corps XXXIII. En juillet 1915, il a conduit l’attaque pendant la deuxième bataille de Champagne contre les Allemagne.

Pendant la bataille de Verdun, Joffre, le commandant en chef, a convenu Pétain la commande directe pour la bataille. Pétain a dit sa promesse célèbre « Ils ne passeront pas! » Pendant la bataille il a utilisé une stratégie de défense par l’organisation de l’artillerie. Après Verdun, Pétain a donné une promotion pour le command de L’Armée Groupe Centre.

En 1917, il a devenu le Chef de l’Etat que l’armée français replacement General Nivelle après son attaque pour Chemin des Dames a échoué. Son échec provocant beaucoup des mutineries au milieu de l’armée français. Pétain a restauré les morales pour les soldats. Il a leurs parle et promis pas plus des attaques suicidaires. Aussi, il a fourni le repos pour les unités militaires, les permissions des maisons, et les disciplines modérés. Les mutineries one été gardés une secrète de l’Allemagne. A la fin de 1917, Pétain a conduit un peu des attaques brillant mais très limité. Il a dit « Je attends les chars et les Américains » parce que il est attendu les nouveaux Renault FT chars pour présenter à l’armée en grand quantité.

En 1918, il y a beaucoup des attaques d’Allemagne sur le front de l’ouest. Le premier était s’appelle l’opération Michael en mars 1918 et menacé de diviser les forces d’Angleterre et Français. Apres, Pétain avait menacé de se retirer sur Paris, et la Conférence Doullens a été appeler. Avant la Conférence, le premier ministre Clemenceau a dit il a attendu Pétain dit « Les Allemands battront les Anglais en rase campagne, après quoi ils nous battront aussi. » Pétain a cru la cinquième armée avait été vaincu a Caporetto. La troisième attaque d’Allemagne est venu avec les avances sur l’Aisne quand le commandant Humbert a ignoré les instruction des Pétain pour les défenses. Plus tard dans l’année, après Pétain a défendu les attaques, il a été enlevé son droit d’appel direct au gouvernement. Apres la guerre, Pétain a été fait maréchal de France au 21 novembre 1918.

La Vie Politique (Jennifer)

Attached on a PDF

Comment Stream