LITTÉRATURE

Jean Joubert

Jean Joubert, né à Châlette-sur-Loing (Loiret) en 1928, est un poète et romancier français. Il a, en plus, beaucoup écrit pour l'enfance et à la jeunesse. Il est le président de la Maison de la poésie du Languedoc-Roussillon à Montpellier.

Son œuvre comprend une douzaine de recueils de poèmes dont le Chasseur de Sylans en 1974, Les Poèmes 55-75 ; des livres pour les enfants et des romans : La Forêt blanche en 1962, La Neige de juillet en 1963, Un bon sauvage en 1972 et L'Homme de sable en 1975 couronné par le Prix Renaudot. Avant tout poète jusque dans ses romans, Jean Joubert a été salué comme l'un des premiers poètes lyriques de sa génération. Jean Joubert reçoit le prix Kowalski pour "L'alphabet des ombres", aujourd'hui, le 7 mars 2015 à Lyon lors du Printemps des Poètes.

"L'alphabet des ombres" aux éditions Bruno Doucey : http://www.editions-brunodoucey.com/lalphabet-des-ombres/

Pour plus d'informations : http://www.m-e-l.fr/jean-joubert,ec,326

Quelques uns de ses poèmes : http://www.philagora.org/jean-joubert/

Coup de coeur pour son recueil de poèmes "La Maison du poète" aux éditions Pluie D'etoiles (1 janvier 2000)

"Sans tomber dans une définition, je dirai que la poésie naît d'une perception ardente et fervente du réel et des émotions qu'il provoque en nous. "Poésie est émotion", oui, et bien sûr poésie est aussi langage. Ce que nous avons perçu, ce qui nous a émus, nous désirons l'exprimer de façon à le communiquer à notre futur lecteur, non pas d'une manière strictement logique, mais en s'adressant à sa sensibilité, à son imagination. Les mots surgissent, appellent d'autres mots ; un rythme se crée ; une musique, qui nourrit l'inspiration, entraîne le déroulement du poème. Peu à peu, au gré de cette course aventureuse, s'édifie le sens du poème, qui ne précédait pas l'écriture, mais découle de ce corps, que l'on dirait amoureux, avec le langage. C'est là une expérience relativement brève, mais qui sera suivie d'un plus long et délicat travail de mise au point. Enfin, le poème achevé est offert en partage, dans l'espoir que le lecteur, porté par le rythme, les images et le sens, retrouvera en lui ce qui fut pour le poète l'émotion initiale. "  Jean Joubert.