Repère 2: les revues Elle Québec et Châtelaine

A- Présentation de mon repère (Thinglink)

B- Quels messages mon repère véhicule-t-il face à la culture du viol?

1-

D'après Elle Québec, une femme sur quatre serra agressée sexuellement lors de ses études et d'après Châtelaine, un homme sur neuf au niveau universitaire forcerait une femme a avoir une relation sexuelle sans considérer cela comme du viol. En effet, le viol semble être une phénomène commun dans les campus. Cela est dû au fait que les victimes ne sont pas éduquées sur la notion du consentement. Elles croient qu'il suffit de refuser, mais il n'est pas si facile de dire «non». Effectivement, plusieurs facteurs tels que l'alcool ou l'affection envers l'agresseur empêchent les victimes de refuser. De plus, plusieurs agresseurs prennent des «peut-être» ou des «je ne sais pas» pour un «oui». Heureusement, les victimes partagent de plus en plus leur histoire sur les médias sociaux, incitant ainsi les universités à offrir des ateliers pour éduquer les étudiants sur le consentement. Également, l'on met finalement le blâme sur l'agresseur plutôt que la victime. Cela pourrait donc réduire le nombre d'agresseurs peu troublés à commettre un viol.

2-

Comment Stream