Alberto Giacometti

Alberto Giacometti naquit en 1901 dans le canton des Grisons, son père lui-même peintre le poussa à s'intéresser à l'art. Il étudia à l'Ecole des Beaux-Arts de Genève.

De 1922 à 1927, il fréquenta l'atelier d'Antoine Bourdelle à l'Académie de la Grande-Chaumière à Paris. Il découvrit le cubisme, l'art africain et la statuaire grecque et s'en inspira dans ses premières oeuvres.

Auto-portrait, 1917

En 1931, Giacometti se rapprocha des surréalistes et il exposa aux côtés de Joan Miró et Jean Arp à la galerie Pierre, avec laquelle il passa un contrat en 1929.

Il rencontra Louis Aragon, Salvador Dalí et il adhéra officiellement au groupe surréaliste parisien en 1931, mais il en fut exclu en 1935. Après cette exclusion, il retourna à l'étude des modèles et il fit la connaissance de Jean-Paul Sartre et Picasso.

A partir de 1946-1947, il affirma son nouveau style qui se caractérisait par de hautes figures filiformes.

Grande femme, 19

Il fit de nombreuses expositions et rétrospectives, notamment à New York, Bâle, Paris, Berne et Londres.

A la fin de sa vie, Giacometti fut comblé d'honneurs, il remporta le prix Carnegie International en 1961, le grand prix de sculpture de la Biennal de Venise en 1962 et le prix Guggenheim en 1964. En plus, il fut nommé docteur honoris causa de l'université de Berne.

Alberto Giacometti mourut à l'hôpital cantonal de Coire en Suisse le 11 janvier 1966. Son corps fut transféré à Borgonovo au Tessin et fut inhumé près de la tombe de ses parents.