Repère 2 : Magazine TIME (par Claudiane Truax)

A. Présentation générale du repère (Thinglink)

B. Quels messages mon repère véhicule-t-il face à la culture du viol?

1)Dans le magazine TIME, il est possible de voir différents points de vue sur la culture du viol dans notre société, et ainsi, voir les opinions des adolescents et jeunes adultes sur le sujet. D’ailleurs, c’est là qu’on y découvre un texte aux propos qui ont été très contestés. Dans l’article intitulé « It’s Time to End ‘’Rape Culture’’ Hysteria », l’auteure Caroline Kitchens explique comment la culture du viol n’est pas quelque chose de réelle, mais que cela est plutôt une théorie inventée par des activistes forçant de la censure et de l’hystérie excessive. ‘’ Though rape is certainly a serious problem, there’s no evidence that it’s considered a cultural norm. […] Rape-culture theory is doing little to help victims, but its power to poison the minds of young women and lead to hostile environments for innocent males is immense. ‘’ (Traduction : Bien que le viol soit certainement un problème, il n’y a aucune preuve que cela est considéré comme une norme culturelle. La théorie de la culture du viol ne fait presque rien pour aider les victimes, mais son pouvoir d’empoisonner les esprits des jeunes femmes produit un environnement énormément hostile pour des hommes innocents). De plus, elle continue de défendre son opinion en parlant de boycottages inutiles faits sur des campus d’universités. Parmi ces exemples, on retrouve une pétition voulant empêcher la venue de Robin Thicke à l’Université de Boston à cause de sa chanson ‘’Blurred Lines’’, ainsi qu’une autre pétition ayant pour but le retrait d’une sculpture représentant un homme presque nu sur le campus du collège Wellesley, à cause du risque de susciter des mauvais souvenirs chez les victimes de viol. Elle termine son texte en utilisant les recommandations faites par RAINN ( Rape, Abuse and Incest National Network ) pour prouver son point. Dans le rapport de RAINN mentionné ci-dessus, on peut lire : ‘’ In the last few years, there has been an unfortunate trend towards blaming “rape culture” for the extensive problem of sexual violence on campus. […] Rape is caused not by cultural factors but by the conscious decisions, of a small percentage of the community, to commit a violent crime.’’ (Traduction : Les dernières années ont été marquées par une malheureuse tendance selon laquelle la « culture du viol » est responsable du problème étendu que constitue la violence sexuelle sur les campus. Or, les viols ne sont pas causés par des facteurs culturels, mais découlent de la décision, prise par un faible pourcentage de membres de la communauté, de commettre un crime violent.) Ainsi, elle nous explique encore une fois comment la culture du viol en tant que tel n’est pas présente dans notre société.

2)

Comment Stream