Quand peut-on parler de violence psychologique et\ou sexuelle dans une relation amoureuse ou sexuelle.

Selon le repère 3 : blog, organisme, site internet ou sexologue.

Partie A: Description de mon organisme.

Partie B : Quelle est la position de mon organisme face à ma thématique.

Le message que véhicule mon repère par rapport à la violence dans une relation est que c'est illégal et immoral, mais ils vont plus loin en mettant une mise en garde contre l'agression ainsi qu'une suggestion de quoi faire après le fait. Premièrement, il s'assure de bien définir ce que c'est qu'un acte de violence ou d'agression sexuelle («Toute activité sexuelle forcée, sans le consentement de la victime, est une agression sexuelle.») en ce faisant il nous explique le concept de consentement («l'accord, donné volontairement, de s'engager dans une activité sexuelle avec une autre personne»). De plus, ils nous mettent en garde que nous sommes aucunement obliger de consentir, même si nous aimons la personne, nous avons toujours un choix. Ensuite, ils nous offrent plusieurs possibilités sur les options que nous avons à notre disposition après le fait commis. Par exemple en parler avec quelqu'un que l'on connaît, appeler l'organisme en tant que tel, consulter un professionnel ou autre. Puis il suggère à la victime d'aller à l'hôpital pour qu'ils puissent faire des tests pour s'assurer de la bonne condition de l'agressé, mais également avoir les preuves nécessaire si elle décide de poursuivre son agresseur. Ce qu'ils veulent surtout que l'on se rappèle c'est que : «Ce n'est pas de ta faute. Personne n'a le droit de te forcer à avoir des contacts sexuels» et que «Tu ne dois rien à personne».

Isabelle Langlois

Comment Stream