LE BOHEMIEN
Leny Escudéro


Il va mourir le bohémien
Mais, citadins dormez tranquilles !
Sa mort n'est pas sur le chemin
Du centre ville


Il marche dès le premier jour
Parce qu'un arrêt le condamne
S'il s'arrête aujourd'hui
C'est pour rendre son âme

Le bohémien, il va mourir le bohémien
Il va mourir, il est mon frère
Serrant encore dans sa main
Un peu de terre

Il va faire son plus long chemin
Il était fils de la chimère
Et pourra dire je suis terrien
A Dieu le Père

Il va mourir le bohémien
Mais, citadins dormez tranquilles !
Sa mort n'est pas sur le chemin
Du centre ville

Ils n'entrent pas dans nos maisons
Les chants que le bon lui apporte
Et qui lui disent nous venons
Te faire escorte

Ils vont venir, ils vont venir les bohémiens
Certains de lointaines planètes
Et les enfants et les anciens
Marchent en tête

C'est un des leurs qui va partir
Et c'est une chance peut-être
Car cette race sans mourir
Va disparaître

Il va mourir le bohémien
Mais, citadins dormez tranquilles !
Sa mort n'est pas sur le chemin
Du centre ville

Et c'est la dernière chanson
Comme une dernière insolence
Avant que de baisser le front
Sur le silence

Qui nous dira, qui nous dira ce qu'il savait
Il est parti dans la nuit noire
Emportant ce qu'il y avait
Dans sa mémoire

Il est au royaume des loups
Aux étoiles il cogne sa tête
Et danse sur les cheveux fous
D'une comète

C'en est fini du bohémien
Mais, citadins dormez tranquilles !
Sa mort n'est pas sur le chemin
Du centre ville

Il va mourir le bohémien

Mais, citadins dormez tranquilles !

Sa mort n'est pas sur le chemin

Du centre ville



Il marche dès le premier jour

Parce qu'un arrêt le condamne
S'il s'arrête aujourd'hui
C'est pour rendre son âme

Le bohémien, il va mourir le bohémien
Il va mourir, il est mon frère
Serrant encore dans sa main
Un peu de terre

Il va faire son plus long chemin
Il était fils de la chimère
Et pourra dire je suis terrien
A Dieu le Père

Il va mourir le bohémien
Mais, citadins dormez tranquilles !
Sa mort n'est pas sur le chemin
Du centre ville

Ils n'entrent pas dans nos maisons
Les chants que le bon lui apporte
Et qui lui disent nous venons
Te faire escorte

Ils vont venir, ils vont venir les bohémiens
Certains de lointaines planètes
Et les enfants et les anciens
Marchent en tête

C'est un des leurs qui va partir
Et c'est une chance peut-être
Car cette race sans mourir
Va disparaître

Il va mourir le bohémien
Mais, citadins dormez tranquilles !
Sa mort n'est pas sur le chemin
Du centre ville

Et c'est la dernière chanson
Comme une dernière insolence
Avant que de baisser le front
Sur le silence

Qui nous dira, qui nous dira ce qu'il savait ?
Il est parti dans la nuit noire
Emportant ce qu'il y avait
Dans sa mémoire

Il est au royaume des loups
Aux étoiles il cogne sa tête
Et danse sur les cheveux fous
D'une comète

C'en est fini du bohémien
Mais, citadins dormez tranquilles !
Sa mort n'est pas sur le chemin
Du centre ville

Lire la suite: http://www.greatsong.net/PAROLES-LENY-ESCUDERO,LE-BOHEMIEN,104509910.html