Quelles idées/images sont véhiculés face à la culture du viol?

Par Éliane Chartier, Linda Zhang, Alejandro Miranda et François Laramée 505

Repère 1: Film Fifty Shades of Grey (par Éliane Chartier)

A. Présentation de mon repère (Thinglink)

B. Quels messages mon repère véhicule-t-il face à la culture du viol?

1. Le tout nouveau film Fifty Shades of Grey réalisé par Sam Taylor-Wood, illustre très bien la culture du viol, un enjeu grandissant dans notre société. Ce film nous présente une relation abusive érotisée entre Anastasia Steele, une jeune diplômée de 21 ans et Christian Grey, un jeune homme d’affaire de 27 ans. Ce film nous fait réaliser que  trop souvent, les gens sont d’avis que si la victime d'une telle relation voulait vraiment s’en sortir, elle s’en sortirait. « Au fond, Anastasia l’a peut-être cherché, elle qui est si naïve, elle n’avait simplement qu’à ne pas se laisser emporter par ses désirs, c’est de sa faute… » Dans le  film, Anastasia représente clairement une image de  naïveté et de fragilité. En plus de se retrouver dans cette situation, il ne faut pas oublier qu'Anastasia n'avait jamais vécu de rapport sexuel auparavant. On peut alors comprendre que c'est avec Christian qu'elle va expérimenter et découvrir sa sexualité et ce, sans même avoir aucun repère. Sachant cela,  les pratiques que Christian fait subir à Anastasia nous paraissent d'une violence encore plus brutale et douloureuse. On perçoit réellement que dans Fifty Shades of Grey la violence envers la femme est mise de l'avant et ce, pour le plaisir de l'homme. Cependant, nous pouvons rapidement remarquer qu'une énorme zone de flou est présente à travers Fifty Shades of Grey, puisque malgré tous ses actes de violence, Anastasia ne cesse d'aimer Christian et surtout ne cesse de retourner vers lui. Peut-être a-t-elle au fond d'elle l'espoir que tout cela s'arrête? Nous avons en effet beaucoup de difficulté à démistifier si celle-ci consent réellement, ce qui perpétue donc la culture du viol qui soulève des réactions enflammées auprès des spectateurs.

2.

Repère 2: Revue Rolling Stone (Par Alejandro Corces)

Repère 3: Mériza Joly, sexologue (Par Linda Zhang)

Repère 4: Repères légaux (Par François Laramée)

Comment Stream

2 years ago
0

Repère 3: son tackk et très bien fait et nous en aprend plus sur le sujet, principalement grâce à la clarté de ses propos et à sa recherche approfondie.

2 years ago
0

Repère 1
- Tes deux éléments de réponse se ressemblent un peu. Je ne vois pas la différence entre tes propos... Ceci complexifie un peu la compréhension de la question.
- Le sujet est bien approfondi, beaucoup de détails et un bon résumé sur le film qui est d'actualité ce qui nous a bien aidé à comprendre cet aspect de la question.

2 years ago
0

Repère 1: sujet bien approfondi et analysé, par contre une certaine ressemblance entre les deux éléments

2 years ago
0

Repère 4: recherche détaillée et bien présentée (divers articles de lois), information personnalisée avec un exemple d'actualité pertinent (Gab Roy)

2 years ago
0

Repère 4: la qualité de son Shadow Pupett était excellent, on comprenait sans aucune difficulté son repère face à la culture du viol. Aussi, il avait des bons exemple.

2 years ago
0

Repère 2: pas de shadow puppet, donc il manque un élément, mais le texte établit un lien clair entre son repère et la culture du viol en citant un exemple qui aide à la compréhension

2 years ago
0

Repère 1
- les éléments de réponse établis sont plutôt similaires, la compréhension est facile par contre, les éléments de réponse slnt répétitifs.
- Très bien dans l'ensemble, intéressant je dirais.

2 years ago
0

Repère 2: il n'y a pas de Shadow Pupett, donc la clareté n'est pas optimale mais le rester est assez bien.

2 years ago
0

Repère 3 :
- Message très clair et pas répétitif, les informations sont très pertinente et ordonnée de façon à ce qu'on comprenne très bien le message véhiculé.
- Les images du Shadow Puppet sont très pertinente à la compréhension des différents aspects de la question.

2 years ago
0

Repère 2

- L'absence du vidéo n'aide pas à la compréhension du message, nous ne voyons pas deux éléments clairement différents l'un de l'autre,
- Le texte est clair, mais les propos redondants parfois. Par contre, la situation est clairement décrite et nous comprenons bien le message véhiculé par le magazine à propos du sujet.