05         La musique et la justice sociale

La banlieue - à contrario des clichés – se révèle un espace incroyablement riche de métissages engendrant une créativité époustouflante. Ce document vous invite à aller plus loin et à réellement entendre, comment la musique peut dépasser les simples rîmes et pousser les contestations.

Le 1er décembre 1955, Rosa Parks refuse de quitter sa place dans le bus de Montgomery.

Le 1er décembre 1955, Rosa Parks refuse de quitter sa place

Dans un bus de Montgomery (Alabama), Rosa Parks, une femme noire de 42 ans, refuse de céder sa place à un blanc comme c'est la règle. Rosa Parks est alors arrêtée par la police et condamnée à payer une amende de 15 dollars. Une campagne de boycott contre la compagnie de bus est lancée, avec à sa tête un jeune pasteur noir, Martin Luther King. Le 13 Novembre 1956, la Cour Suprême déclarera les lois ségrégationnistes de Montgomery illégales

Hurricane est un protest song de Bob Dylan au sujet de l'emprisonnement de Rubin "Hurricane" Carter. Elle résume les prétendus actes de racisme envers Carter, que Dylan décrit comme la principale raison de la condamnation dans ce qu'il considère comme un faux procès. Cette chanson fut l'une des quelques protest songs qu'écrivit Dylan dans les années 1970, et ce fut l'un de ses singles ayant eu le plus de succès de cette décennie, atteignant le 31e rang du Billboard.

Des coups de revolver retentissent dans l'obscurité du bar
Patty Valentine descend du hall de l'étage
Elle voit le barman dans une marre de sang
Elle crie "Mon Dieu, ils les ont tous tués"

Voici l'histoire de "Hurricane" (l'ouragan)
L'homme que les autorités sont venues blâmer
REFRAIN Pour quelque chose qu'il n'avait jamais fait
Ils l'ont mis dans une cellule de prison mais il aurait pû
être une fois le champion du monde

Patty voit trois corps allongés
Et un autre homme nommé Bello qui se promène mystérieusement
Je n'ai rien fait dit-il et lève les mains en l'air
Je volais juste la caisse j'espère que vous comprenez
Je les ai vu partir dit-il et il s'arrêta
L'un d'entre nous ferait mieux d'appeler les flics
Et alors Patty appela les flics
Et ils arrivent sur la scène du crime avec leurs gyrophares rouges
Dans la nuit chaude du New-Jersey

Pendant ce temps loin dans une autre partie de la ville
Rubin Carter et deux amis se promènent en voiture
Compétiteur numéro un pour la ceinture des poids moyens
Il n'avait aucune idée de la merde qui allait lui tomber dessus
Quand un policier lui demanda de se garer sur le coté de la route
Juste comme la dernière fois et la fois d'avant
A Patterson, c'est comme ça que ça se passe
Si tu es noir tu ferais mieux de ne pas te montrer dans la rue
Sauf si tu veux t'attirer des ennuis

Alfred Bello avait un associé et il avait un alibi pour les flics,
Lui et Arthur Dexter Bradley étaient juste en train de trainer
Il a dit j'ai vu deux hommes sortir en courant et ils ressemblaient à des poids moyens
Ils ont sauté dans une voiture blanche avec des plaques d'un autre état
Et Mademoiselle Patty Valentine fit juste un signe de la tête
Un flic dit attendez les gars celui-là n'est pas mort
Ainsi ils l'ont porté à l’hôpital
Et bien que cet homme pouvait à peine voir
Ils lui ont indiqué qu'il pourrait identifier les coupables

À quatre heures du matin, transportent Rubin avec eux
Ils l'emmènent à l'hôpital et le montent au deuxième étage
Le blessé regarde avec son œil mourant
Et dit "Pourquoi l'avez-vous amené ici ? Ce n'est pas lui"

[Refrain]

Quatre mois plus tard les ghettos sont en feu
Rubin est en Amérique du Sud combattant pour son titre
Tandis qu'Arthur Dexter Bradley fait toujours dans le vol
Et les flics le mettent sous les verrous, cherchant quelqu'un à condamner
"Tu te rappelles ce meurtre qui s'est produit dans un bar ?"
"Tu te souviens, tu as dit avoir vu la voiture prendre la fuite ?"
"Tu penses que tu peux jouer avec la loi"
"Réfléchis, ça pourrait être ce boxeur que tu as vu courir cette nuit là"
"N'oublie pas que tu es blanc."

Arthur Dexter Bradley a dit "Je ne suis vraiment pas sûr"
Les policiers lui dirent "un pauvre garçon comme toi pourrait prendre une pause
Nous t'avons attrapé pour le vol dans le motel et nous parlons à ton ami Bello
Maintenant tu n'as pas envie de retourner en prison alors sois un gentil garçon
Tu feras une faveur à la société
Ce fils de chien est courageux et le devient de plus en plus
Nous voulons le mettre sur la touche
Nous voulons lui coller ce triple meurtre sur le dos
Ce n'est pas un gentleman, Jim"

Rubin pourrait tuer un homme juste d'un coup de poing
Mais il n'a jamais aimé parler de ça
C'est mon travail qu'il dirait et je le fais pour le salaire
Et quand c'est fini je préfère juste suivre mon chemin
Jusqu'à un certain paradis
Où les truites nagent dans le courant et où l'air est pur
Et me promener à cheval le long des chemins.
Mais alors ils l'ont mis en prison
Là où ils essayent de transformer l'homme en souris.

Toutes les cartes de Rubin étaint truquées d'avance
Le procès était un vrai cirque il n'a jamais eu une seule chance
Le juge fit en sorte que les témoins de Rubin soient des ivrognes des bidonvilles
Pour les blancs qui regardaient il était un clochard révolutionnaire
Et pour les noirs il n'était qu'un nègre complètement fou
Personne ne doutait qu'il avait appuyé sur la détente.
Et bien qu'ils ne purent jamais montrer le pistolet
Le procureur affirma que c'était lui le meurtrier
Et les jurés, tous blancs, acquiescèrent.

Rubin Carter a été mal jugé
Le crime était le meurtre numéro un, devinez qui a témoigné ?
Bello et Bradley ont tous deux menti ouvertement
Et les journaux ont tous marché dans la combine
Comment la vie d'un tel homme
A pu se retrouver entre les mains de ces imbéciles ?
De le voir évidemment enfermé
Je ne peux m'empêcher d'avoir honte de vivre dans un pays
Où la justice est un jeu.

Maintenant tous les criminels en costumes et cravates
Sont libres de boire des martinis et de voir le soleil se lever
Pendant que Rubin est assis comme Bouddha dans une cellule de trois mètres
Un innocent vivant en enfer
C'est l'histoire de Hurricane
Mais ce ne sera pas terminé jusqu'à ce qu'ils blanchissent son nom
Et lui redonnent le temps qu'il a purgé.
Ils l'ont mis dans une cellule de prison mais il aurait pu être une fois

Le champion du monde

Mama, take this badge off of me
I can't use it anymore.
It's gettin' dark, too dark to see
I feel like I'm knockin' on heaven's door.

Knock, knock, knockin' on heaven's door
Knock, knock, knockin' on heaven's door
Knock, knock, knockin' on heaven's door
Knock, knock, knockin' on heaven's door

Mama, put my guns in the ground
I can't shoot them anymore.
That long black cloud is comin' down
I feel like I'm knockin' on heaven's door.

Knock, knock, knockin' on heaven's door
Knock, knock, knockin' on heaven's door
Knock, knock, knockin' on heaven's door

Knock, knock, knockin' on heaven's door

TRADUCTION

Maman enlève-moi cette insigne

Je ne peux plus la porter
Ca devient noir, trop noir pour voir
J'ai envie de frapper aux portes du paradis

(refrain)
Toc, toc, toc, aux portes du paradis (x4)

Maman enterre mes pistolets
Je ne veux plus me battre
Ce grand nuage noir se rapproche
J'ai envie de frapper aux portes du paradis

(refrain)

Sacco et Vanzetti (les martyrs de l'anarchisme)

Deux noms qui résonnent encore aujourd’hui dans ce qui pourrait être un des plus grands scandales judiciaires de l’histoire des Etats-Unis. En 1927, ces deux immigrés italiens furent reconnus coupables de deux attaques de convoyeurs de fonds dans la banlieue de Boston. Malgré des preuves indirectes, comme la possession d’armes et de tracts soi-disant anarchistes, les deux hommes sont exécutés, malgré les vives protestations de syndicalistes, de personnages publics et de chefs d’états européens. Une véritable parodie de justice et un verdict partial appuyé par un juge tout sauf loyal. Comment a-t-on pu en arriver là ? Et comment l’état américain a-t-il pu laisser passer une telle erreur ?