La France Libre

l'Allemande nazie a occupe le nord de la France

Pendant la seconde guerre mondiale, le 13 mai 1940, la France est envahie et l’allemande nazie a occupé le nord et l’ouest de la France. Le maréchal Philippe Pétain, le grand héros de la première guerre mondiale et le chef du régime du gouvernement de Vichy. Le maréchal Pétain avoue vaincue et négocie l’armistice avec le Nazi.

Croix de Lorraine

le drapeau de la France libre

Appel du 18 juin 1940

En attendant, le général Charles de Gaulle a continué à combattre pour la liberté française dans le sud de France. La naissance de la résistance était le 18 juin 1940, lorsqu’il a radiodiffusé son discours historique sur la BBC, il s’appelle « l’appel du 18 juin ». Il a exhorté les soldats de la France et d'autres colonies françaises de combattre sous l'emblème de la croix de Lorraine.

"Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n'est perdu pour la France" - Charles De Gaulle

Liberté, Égalité, Fraternité

affiche appel 18 juin 1940

La croix de Lorraine allume le feu des français pour le récupérer leurs terres et combattre l’Allemagne nazie. Premier Ministre Winston Churchill de Grande-Bretagne a officiellement reconnu De Gaulle comme le chef de la France libre.

Toutefois, les Français et les Françaises étaient déchirés entre le gouvernement de Vichy et la France Libre. Peu sont restés fidèles, virent les Forces Françaises Libres comme une rébellion contre le gouvernement de Vichy. Peu ont combattu avec les Alliés contre les puissances de l'Axe et France a signé l’armistice avec l'Allemagne nazie comme une trahison. Seulement trois milliers de soldats se sont recrutes comme soldats des Forces gratuites en France.

Maintenant, le français a combattu avec les Britanniques. De Gaulle a voyagé dans des colonies françaises pour multiplier l'armée avec l’armée d’Afrique. Cependant, les relations du gouvernement de Vichy avec l’ennemi, Allemagne nazi avaient aggravé. Lentement, l'Allemagne contrôle des territoires français dans le Moyen-Orient.

La Marseillaise

Mémorial des Français libres érigé à Greenock, en Écosse

la bataille de l'Atlantique

Finalement, le 3 juin 1943, le Comité national français de londrès et le commandement en chef français militaire et civil d’Alger, Henri Girand fusionnèrent sous le pouvoir de Charles de Gaulle. Le 31 juillet 1943 était le dernier chapitre des forces françaises libres. Apres la seconde guerre mondiale, les français libres ont constitué l’association des français libres.

Après guerre

Les bâtiments de la Fondation de la France libre