Shanghai, C'est Beau

Tu t'es caressée avec le mot jouir pendant presque un moisQuand je n'y croyais plus, tu y croyais encoreC'était comme jouer au Ping Pong
A travers mon corpsTu fonds en larmesL'huile des membresPour mieux mourir en moiCe bel être explosa dans ma mainCoup de boutoir frénétiqueDanse le Boléro
Danse le Boléro
Sur mon corps usé
Shanghai, c'est beau
Mais vivre est une prière inutile
J'aime te voir perdre la conscience en moi
C'est comme l'amour en dehors du temps et de l'espace